La décision de la direction de course a finalement été annoncée hier soir, lundi 8 septembre, vers 23h. C’est donc désormais officiel, la première étape de la Lorient Horta Solo 2014 est annulée. Les concurrents encore en lice sont invités à rejoindre Horta en convoyage, prudemment, en contournant la dépression responsable de ce changement de programme ! C’est aussi ça la voile parfois !

 

Voiles et Voiliers diffusait ce matin cette carte météo : au-dessus des Açores le L veut dire Low pour Dépression et les flèches indiquent jusqu'à 50 nœuds de vent...

Voiles et Voiliers diffusait ce matin cette carte météo : au-dessus des Açores le L veut dire Low pour Dépression et les flèches indiquent jusqu’à 50 nœuds de vent…

 

De son côté, Nicolas Jossier, à bord de son In Extenso Experts Comptables, ne rejoindra pas Horta. Hier vers 14h, avant même que la direction de course annonce l’annulation de la première étape, Nicolas prenait une décision difficile mais sage et fondée : faire demi-tour. Si plus tard dans la soirée, les nouvelles de l’organisation lui donneront raison, il ne participera pas à la deuxième étape et fait aujourd’hui route vers Granville, son port d’attache :

« Salut à tous. Je rentre à Granville, j’ai fait demi-tour avant l’annonce officielle car la météo n’allait pas nous permettre de faire la course dans des conditions correctes et l’annulation de la manche semblait être la décision la plus évidente. Il n’y avait rien de prémédité. C’est le flou de la direction de course, hier midi, face aux demandes des coureurs qui m’a motivé à prendre la décision moi-même, avant qu’il n’y ai pas d’autre alternative que d’affronter la tempête pour aller vers Horta. Reculer la décision d’une dizaine d’heures en attendant une annonce officielle, augmentait de 100 milles la distance de retour. Je suis déçu mais ma préoccupation première est de ramener mon bateau en bon état. J’avais pris la décision de participer à la course malgré mon manque de budget, je ne voulais pas risquer de grosse casse matériel préjudiciable pour mon projet. Malheureusement ce sont les aléas de la météo. La règle première de la course à la voile est de naviguer en bon marin, je pense avoir pris la bonne décision même si elle est difficile ! Je souhaite bon courage aux copains qui convoient vers Horta. J’espère que leur retour sera meilleur et que la course aura lieu. Nicolas. »

 

Rejoignez-nous sur la Fanpage Nicolas Jossier

 


 

La formation d’une importante dépression au nord-est de l’archipel des Açores a incité Nicolas Jossier à faire demi-tour. Joint par téléphone satellite cet après-midi, le skipper granvillais a fait part de sa décision à la direction de course.

 

De son côté, l’équipe organisatrice, en concertation avec Richard Silvani de Météo France, a décidé d’attendre les prochains fichiers météo avant de prendre une décision concernant la suite de la course.

 

Plus d’infos dans les prochaines heures…

 


 

La Lorient Horta Solo 2014 a été lancée samedi 6 septembre. A bord d’In Extenso Experts Comptables, Nicolas Jossier file maintenant vers les Açores. Le rythme de course est en place et déjà, les options se dessinent. Alors que certains ont franchement pointé leur route vers le nord, d’autres comme Nicolas, sont restés plus proche de l’orthodromie, la route la plus directe entre le point de départ et le point d’arrivée. L’idée générale étant de contourner une dépression stationnaire située à mi-chemin entre Lorient et Horta. Mais pour l’heure, les classements ne sont pas significatifs car les écarts représentent les distances latérales entre les concurrents. Aussi, il faudra encore patienter quelques jours avant de pouvoir compter les points !

 
Capture
 

Les premières nouvelles du bord sont bonnes, voici un message envoyé par Nicolas le dimanche 7 septembre :

« Bonjour à tous. Première nuit calme, presque trop calme. J’ai aperçu ma première baleine de la course à la pointe de Groix ! Puis ce fut ensuite un festival de soufflements toute la nuit, les dauphins ont accompagné le bateau jusqu’à tôt ce matin. Sinon le rythme à bord s’installe au mieux, pour la bouffe tout est ok, par contre pour le sommeil, c’était plutôt régime maigre une partie de la nuit à cause de l’instabilité du vent. Actuellement, ça avance plutôt au ralenti. Je vous laisse, je vais profiter du lever de soleil ! »

 

Message envoyé le 8 septembre :

« Le vent est enfin revenu pour de bon hier soir, ca fait du bien car hier après-midi ça a été très irrégulier et faible. Les dauphins sont toujours là et je les aient senti jouer dans les safrans toute la nuit. Quelques cargos sont passés pas loin, ça m’a permis de tester mon anglais à la vhf. Là, je vois Gildas et Alexis devant, j’ai perdu du terrain pendant la nuit, je vais cravacher pour essayer de revenir. »

 

Suivez Nicolas Jossier grâce à la CARTOGRAPHIE

 

Rejoignez-nous sur la Fanpage Nicolas Jossier

 


 

La Lorient Horta Solo 2014 s’élancera samedi 6 septembre à 15h00 et Nicolas Jossier, à bord d’In Extenso Experts Comptables, sera sur la ligne de départ. La première étape mènera les concurrents vers l’île de Faial aux Açores. Un run de plus de 1000 milles qui ne manquera pas de solliciter le talent et la résistance des 20 figaristes en lice. De son côté, Nico Jojo est prêt et a désormais « hâte d’en découdre ». Interview et confidences quelques heures avant le coup de canon…

 

Crédit : Guillaume Grange

Crédit : Bernard Gergaud

Quel a été ton programme cette semaine ?

« Je suis resté à Granville, en famille. C’était la rentrée, une semaine importante pendant laquelle je souhaitais être présent. Je suis arrivé hier, jeudi, à Lorient pour assister au briefing sécurité et checker une dernière fois le bateau. »

 

Et quel est ton programme jusqu’à samedi ?

« Je vais surtout me concentrer sur la météo. Un point essentiel avant d’effectuer le grand saut vers les Açores. Nous devrions avoir du beau temps et du vent portant, faible au début puis plus fort sur la fin du parcours. J’ai déjà repéré quelques zones de transition et j’aimerais détailler ces points avant le départ. »

 

Comment te sens-tu ?

« Pas comme d’habitude ! Je pars sur une course différente de celles auxquelles j’ai coutume de participer. Il y a un peu de stress, qui devrait vite se dissiper après le départ, mais aussi beaucoup d’impatience. J’ai hâte de voir ce qui m’attend. Je sais déjà que je vais rester prudent au niveau de la navigation pendant les premiers jours, le temps de prendre mes marques, de me caler en vitesse. Il y a du chemin jusqu’à la ligne d’arrivée et je ne veux pas me précipiter pour prendre les décisions tactiques ou stratégiques mais analyser et me roder avant de me placer. »

 

Quelle est la dernière chose que tu vas faire à terre ?

« Appeler ma femme ! »

 

Quelle est la dernière chose que tu vas manger ?

« La classique « Entrecôte/frites ». C’est désormais une habitude pour moi, un rituel ! Ce plat rentre dans mon processus de préparation ! »

 

Qu’embarques-tu à bord ?

« Des livres, de la musique, une photo de famille. Pas de grigri ! »

 

Les dates à retenir :
31 août : Prologue dans la rade de Lorient
4 septembre : Briefing des skippers
6 septembre : Départ de Lorient
13/14 septembre : Arrivée à Horta
19 septembre : Départ de Horta
26/28 septembre : Arrivée à Lorient

 

Rejoignez-nous sur la Fanpage Nicolas Jossier

 


 

Repos estival bien mérité pour Nicolas Jossier et son Figaro Bénéteau 2 In Extenso Experts Comptables après un début de saison chargé et une Solitaire du Figaro Eric Bompard Cachemire pour le moins intense. Il est désormais temps de reprendre le chemin de l’école… C’est le cartable sur le dos et le compas en poche que le skipper granvillais repart aujourd’hui vers l’ultime épreuve du Championnat de France Elite de Course au Large en Solitaire. Direction la Bretagne pour une Lorient Horta Solo 2014 pleine de promesses.

 

Crédit : Alexis Courcoux

Crédit : Alexis Courcoux

Un aller/retour en 2 étapes, plus de 2000 milles à parcourir et de nombreuses nouveautés pour Nicolas :

« Il y a un petit côté initiatique car c’est la première fois que je passerai autant de temps en mer en solitaire. Je vais découvrir une nouvelle méthode de fonctionnement à bord, je vais gérer un nouveau rythme de vie en course, appréhender de nouvelles stratégies… Un détail d’importance par exemple : contrairement à une Solitaire du Figaro, régate d’introspection pendant laquelle je me retrouve seul dans l’effort, sur la Lorient Horta Solo, j’embarque un Iridium. Un téléphone satellite qui me permettra de communiquer avec mes proches et mes partenaires, qui me permettra de recevoir des fichiers météo, je garderai le contact avec la terre et ça, ce sera une expérience inédite pour moi ! »

 

En rejoignant Horta depuis Lorient, Nicolas franchira pour la première fois la porte d’entrée des mythiques courses transatlantiques. Le parcours simple a priori n’en demeure pas moins technique.

« Les îles des Açores portent le nom du fameux anticyclone, celui qui nous apporte le beau temps en été, explique Nicolas. Nous allons effectuer une grande plongée et deux options seront envisageables. Soit, partir dans l’ouest chercher du vent et une rotation favorable due aux dépressions soit, glisser vers le sud avec des vents portants en rasant la péninsule ibérique pour ensuite obliquer vers les Açores. Dans ces deux schémas, nous risquons de devoir négocier plusieurs systèmes météo. Il faudra être capable d’apprécier au mieux les variations. Clairement, sur ce genre de course, nous changeons d’échelle en passant du micro au macro. »

 

Pour la première fois, au terme de la Lorient Horta Solo, Nicolas bouclera l’ensemble du Championnat de France Elite de Course au Large en Solitaire. Et tout comme pour les autres courses du circuit, le normand part sans pression mais cette fois-ci avec de nombreuses interrogations :

« Je suis serein mais je pars vers l’inconnu, c’est grisant ! Je n’ai aucune idée de la manière dont je vais appréhender cette course. Je vais me retrouver face à moi-même ! »

 

Rendez-vous le 6 septembre prochain pour le départ de la Lorient Horta Solo 2014.

 

Les dates à retenir :
31 août : Prologue dans la rade de Lorient
4 septembre : Briefing des skippers
6 septembre : Départ de Lorient
13/14 septembre : Arrivée à Horta
19 septembre : Départ de Horta
26/28 septembre : Arrivée à Lorient

 

Rejoignez-nous sur la Fanpage Nicolas Jossier

 


 

21e au classement général de la 45e édition de la Solitaire du Figaro Eric Bompard Cachemire, Nicolas Jossier, à bord d’In Extenso Experts Comptables, dresse aujourd’hui le bilan de sa course. 2014, une édition exceptionnelle, pleine de suspense et d’audace ! Interview ponton à Cherbourg :

 

Peux-tu revenir sur cette quatrième et dernière étape ?

« Ce fut une étape un peu longue mais l’arrivée dans les anglo-normandes était vraiment sympa. Cela ne s’est pas bien passé en terme de résultat. Il faut que j’analyse pourquoi. Dès le début, aux Sables d’Olonne, j’ai tout fait à l’envers. Je n’arrivais pas à reprendre le fil directeur. J’ai fait de mauvais choix. Toute la descente de l’Angleterre jusqu’ici c’était sympa. J’ai beaucoup aimé le bord de spi de la Bretagne à la cardinale The Manacles. J’ai l’impression qu’il y a eu un contrat de passé sur la tête des Bas-Normands : entre les deux bateaux qui ont cassé (Claire Pruvot et Joan Ahrweiller) et les deux mauvais résultats sur la dernière étape… »

 

Quel bilan dresses-tu de cette Solitaire ?

« Je fais une Solitaire plutôt réussie au début, mais qui se termine moins bien ! Je vis une grosse déception sur la dernière étape parce que je perds beaucoup de temps, de places, alors que j’ai bien navigué. Il y a sûrement des raisons qui font que je n’ai pas réussi à atteindre mes objectifs mais pour moi, cette année, c’est une bonne Solitaire. Je crois que je n’ai jamais autant eu l’impression d’être acteur de cette course ! J’ai fait des coups, je suis apparu dans le classement et on a parlé de mes options. Je suis content de mes navigations sauf la dernière étape où je me suis bien planté mais je n’ai que peu de choses à me reprocher. Maintenant, il faudrait que je mette un peu de carburant dans le bateau pour aller plus vite mais je sais que je suis à même de faire de belles choses. »

 

Crédit : Alexis Courcoux

Crédit : Alexis Courcoux

Etre dans les 10 premiers, est-ce une question de régularité ?

« Non, je pense qu’il faut que j’affine ma conduite pour être un peu plus rapide, cela se jouera là. Au niveau de la stratégie, de la connaissance de l’épreuve, j’ai de bonnes bases. Il me reste certains points à affiner mais ce sont des choses qui se travaillent, il ne peut y avoir que de la progression ! »

 

Resignes-tu pour la Solitaire l’année prochaine ?

« J’ai envie, j’ai le virus en tout cas et la coopération avec mon partenaire, In Extenso Experts Comptables, se passe bien. Nous travaillons en toute confiance. »

 

Rejoignez-nous sur la Fanpage Nicolas Jossier

 

Mes partenaires

Mes tweets

  • Cher @MartinSchulz, les citoyens veulent des actes pour le climat. Dites NON au baron du pétrole Cañete comme Commissaire au climat. 2 mois ago
  • Chère @PervencheBeres, les citoyens veulent des actes pour le climat. Dites NON au baron du pétrole Cañete comme Commissaire au climat. 2 mois ago

Follow Me on Twitter

Infos tweeter

  • Le parcours 2015 dévoilé au Salon Nautique 6 novembre 2014
    Le parcours de l'édition 2015 sera annoncé à l'occasion du Nautic de Paris, le 4 décembre prochain.
  • Charlie Dalin, skipper Macif 2015 24 octobre 2014
    A l´issue de la sélection organisée par le Pôle Finistère Course au Large de Port-la-Forêt ce vendredi 24 octobre, le jury Skipper Macif est heureux de présenter Charlie Dalin, Skipper Macif 2015. 7e skipper sélectionné dans le cadre du programme, il prend le relais de Fabien Delahaye sur le circuit Figaro Bénéteau pour 2 saisons. […]
  • La Manchoise Sophie Faguet représentera la Région Basse-Normandie en Figaro ! 20 octobre 2014
    Six candidats ont participé cette semaine aux épreuves de sélection organisées en rade de Cherbourg. C'est une Manchoise de 27 ans, Sophie Faguet, qui a été retenue par le jury pour défendre les couleurs de la Région au championnat de France de courses au large en solitaire.