Repos estival bien mérité pour Nicolas Jossier et son Figaro Bénéteau 2 In Extenso Experts Comptables après un début de saison chargé et une Solitaire du Figaro Eric Bompard Cachemire pour le moins intense. Il est désormais temps de reprendre le chemin de l’école… C’est le cartable sur le dos et le compas en poche que le skipper granvillais repart aujourd’hui vers l’ultime épreuve du Championnat de France Elite de Course au Large en Solitaire. Direction la Bretagne pour une Lorient Horta Solo 2014 pleine de promesses.

 

Crédit : Alexis Courcoux

Crédit : Alexis Courcoux


 

Un aller/retour en 2 étapes, plus de 2000 milles à parcourir et de nombreuses nouveautés pour Nicolas :

« Il y a un petit côté initiatique car c’est la première fois que je passerai autant de temps en mer en solitaire. Je vais découvrir une nouvelle méthode de fonctionnement à bord, je vais gérer un nouveau rythme de vie en course, appréhender de nouvelles stratégies… Un détail d’importance par exemple : contrairement à une Solitaire du Figaro, régate d’introspection pendant laquelle je me retrouve seul dans l’effort, sur la Lorient Horta Solo, j’embarque un Iridium. Un téléphone satellite qui me permettra de communiquer avec mes proches et mes partenaires, qui me permettra de recevoir des fichiers météo, je garderai le contact avec la terre et ça, ce sera une expérience inédite pour moi ! »

 

En rejoignant Horta depuis Lorient, Nicolas franchira pour la première fois la porte d’entrée des mythiques courses transatlantiques. Le parcours simple a priori n’en demeure pas moins technique.

« Les îles des Açores portent le nom du fameux anticyclone, celui qui nous apporte le beau temps en été, explique Nicolas. Nous allons effectuer une grande plongée et deux options seront envisageables. Soit, partir dans l’ouest chercher du vent et une rotation favorable due aux dépressions soit, glisser vers le sud avec des vents portants en rasant la péninsule ibérique pour ensuite obliquer vers les Açores. Dans ces deux schémas, nous risquons de devoir négocier plusieurs systèmes météo. Il faudra être capable d’apprécier au mieux les variations. Clairement, sur ce genre de course, nous changeons d’échelle en passant du micro au macro. »

 

Pour la première fois, au terme de la Lorient Horta Solo, Nicolas bouclera l’ensemble du Championnat de France Elite de Course au Large en Solitaire. Et tout comme pour les autres courses du circuit, le normand part sans pression mais cette fois-ci avec de nombreuses interrogations :

« Je suis serein mais je pars vers l’inconnu, c’est grisant ! Je n’ai aucune idée de la manière dont je vais appréhender cette course. Je vais me retrouver face à moi-même ! »

 

Rendez-vous le 6 septembre prochain pour le départ de la Lorient Horta Solo 2014.

 

Les dates à retenir :
31 août : Prologue dans la rade de Lorient
4 septembre : Briefing des skippers
6 septembre : Départ de Lorient
13/14 septembre : Arrivée à Horta
19 septembre : Départ de Horta
26/28 septembre : Arrivée à Lorient

 

Rejoignez-nous sur la Fanpage Nicolas Jossier

 


 

21e au classement général de la 45e édition de la Solitaire du Figaro Eric Bompard Cachemire, Nicolas Jossier, à bord d’In Extenso Experts Comptables, dresse aujourd’hui le bilan de sa course. 2014, une édition exceptionnelle, pleine de suspense et d’audace ! Interview ponton à Cherbourg :

 

Peux-tu revenir sur cette quatrième et dernière étape ?

« Ce fut une étape un peu longue mais l’arrivée dans les anglo-normandes était vraiment sympa. Cela ne s’est pas bien passé en terme de résultat. Il faut que j’analyse pourquoi. Dès le début, aux Sables d’Olonne, j’ai tout fait à l’envers. Je n’arrivais pas à reprendre le fil directeur. J’ai fait de mauvais choix. Toute la descente de l’Angleterre jusqu’ici c’était sympa. J’ai beaucoup aimé le bord de spi de la Bretagne à la cardinale The Manacles. J’ai l’impression qu’il y a eu un contrat de passé sur la tête des Bas-Normands : entre les deux bateaux qui ont cassé (Claire Pruvot et Joan Ahrweiller) et les deux mauvais résultats sur la dernière étape… »

 

Quel bilan dresses-tu de cette Solitaire ?

« Je fais une Solitaire plutôt réussie au début, mais qui se termine moins bien ! Je vis une grosse déception sur la dernière étape parce que je perds beaucoup de temps, de places, alors que j’ai bien navigué. Il y a sûrement des raisons qui font que je n’ai pas réussi à atteindre mes objectifs mais pour moi, cette année, c’est une bonne Solitaire. Je crois que je n’ai jamais autant eu l’impression d’être acteur de cette course ! J’ai fait des coups, je suis apparu dans le classement et on a parlé de mes options. Je suis content de mes navigations sauf la dernière étape où je me suis bien planté mais je n’ai que peu de choses à me reprocher. Maintenant, il faudrait que je mette un peu de carburant dans le bateau pour aller plus vite mais je sais que je suis à même de faire de belles choses. »

 

Crédit : Alexis Courcoux

Crédit : Alexis Courcoux

Etre dans les 10 premiers, est-ce une question de régularité ?

« Non, je pense qu’il faut que j’affine ma conduite pour être un peu plus rapide, cela se jouera là. Au niveau de la stratégie, de la connaissance de l’épreuve, j’ai de bonnes bases. Il me reste certains points à affiner mais ce sont des choses qui se travaillent, il ne peut y avoir que de la progression ! »

 

Resignes-tu pour la Solitaire l’année prochaine ?

« J’ai envie, j’ai le virus en tout cas et la coopération avec mon partenaire, In Extenso Experts Comptables, se passe bien. Nous travaillons en toute confiance. »

 

Rejoignez-nous sur la Fanpage Nicolas Jossier

 



arrivée solitaire 2014 par nicolasjossier


 

Nicolas Jossier, à bord d’In Extenso Experts Comptables, a franchi la ligne d’arrivée de la dernière étape aujourd’hui, mercredi 2 juillet, à 12h 34 min et 12s. Il termine 27e à Cherbourg :

 

« Ce fut une étape un peu longue mais l’arrivée dans les anglo-normandes était vraiment sympa. Cela ne s’est pas bien passé en terme de résultat. Il faut que j’analyse pourquoi. En général, le bilan est plutôt pas mal. Il y a eu quatre grosses étapes, sur les trois premières j’étais dessus, il y a eu du jeu, des choses à faire : pour moi la dernière est celle de trop ! Dès le début sur le départ des Sables d’Olonne, j’ai tout fait à l’envers. Je n’arrivais pas à reprendre le fil directeur. J’ai fait de mauvais choix. Toute la descente de l’Angleterre jusqu’ici c’était sympa. J’ai beaucoup aimé le bord de spi de la Bretagne à la cardinale The Manacles. J’ai l’impression qu’il y a eu un contrat de passé sur la tête des Bas-Normands : entre les deux bateaux qui ont cassé (Claire Pruvot et Joan Ahrweiller) et les deux mauvais résultats sur la dernière étape… »

 

Crédit : Maxime Flipo

Crédit : Maxime Flipo


 

21e au classement général de cette 45e Solitaire du Figaro Eric Bompard Cachemire, Nicolas clôture aujourd’hui une belle édition 2014 malgré une dernière étape en demi teinte. Bilan et impressions à venir !

 

Rejoignez-nous sur la Fanpage Nicolas Jossier

 


 

L’ultime étape de cette 45e Solitaire du Figaro Eric Bompard Cachemire s’est élancée des Sables d’Olonne dimanche 29 juin à 17h00 dans des conditions météo musclées ! Le parcours, initialement de 490 milles, a été modifié ce matin, mardi 1er juillet, par la direction de course qui a annoncé une réduction. Après avoir franchi la pointe bretonne puis le Cap Lizard, les concurrents n’ont pas fait route vers l’île de Wight mais directement vers Cherbourg. Nicolas Jossier, à bord d’In Extenso Experts Comptables, compte aujourd’hui deux jours de course. 30e, à 10 milles du leader, il file vers l’arrivée désormais située à moins de 100 milles. Positionné au sud de l’orthodromie (route la plus directe), Nicolas a encore de nombreuses possibilités avant de franchir la ligne mais il semblerait que pour cette 4e étape, le tempo soit un peu compliqué à trouver…

 

« Je ne fais pas une bonne étape et je n’arrive pas à trouver de solution… Les bords sont longs et fastidieux. Je prends mon mal en patience. Je vais profiter du grand terrain de jeu qui s’ouvre à nous en Manche, mais il faut que je retrouve le rythme ! J’ai l’impression que j’ai navigué à contretemps. J’ai joué les coups de la première nuit à l’envers et je n’arrive pas à reprendre le tempo. »

 

Pour écouter Nicolas, c’est ici :

 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


 
Image 1
 

L’arrivée de l’ultime étape est prévue demain, mercredi 2 juillet, en début ou milieu d’après midi. Une dernière phase de courants sera à négocier au passage du raz Blanchard. Dernière nuit en mer donc ! Rendez-vous demain à Port Chantereyne pour accueillir Nico Jojo.

 

Rejoignez-nous sur la Fanpage Nicolas Jossier

 


 

L’étape 3, Roscoff / Les Sables d’Olonne, de la 45e Solitaire du Figaro Eric Bompard Cachemire s’est achevée aujourd’hui, jeudi 26 juin. Une étape historique, particulièrement longue et éprouvante, qui restera dans les mémoires. Pour Nicolas Jossier également cette troisième course sera à marquer d’une pierre blanche car après avoir flirté avec les dernières places au classement provisoire, il franchit la ligne d’arrivée 14e, fort d’une option stratégique réussie. Décompression, humour et bonne humeur sur les pontons des Sables d’Olonne.

 

Crédit : Alexis Courcoux

Crédit : Alexis Courcoux

« Je m’en tire bien car l’exercice a été périlleux ! Au niveau de la bouée BXA, j’étais tellement loin au classement que je n’osais même plus regarder mais j’avais repéré les points sensibles tout au long du parcours. J’ai plutôt bien joué le premier, au niveau de Belle-Ile et plutôt mal le deuxième, au niveau du golfe de Gascogne où j’ai vu la flotte s’envoler. Sur le dernier bord, entre BXA et les Sables d’Olonne, j’avais les schémas en tête. Je connais bien le coin grâce à mes différentes expériences sur le Tour de France à la Voile et aujourd’hui, mon option ouest s’est déroulée un peu comme dans un rêve ce qui me permet de dresser un bilan plus que positif puisque je passe de la dernière place, ou presque, à la 14e à l’arrivée, et tout cela grâce à une excellente analyse de l’expert comptable !
 
Je ne pensais pas que cette option au large serait autant gagnante mais parfois, ne pas y aller avec le dos de la cuillère, ça rapporte gros. Donc je savoure, je suis content. Il y a quand même des points négatifs. C’est vrai que j’ai très mal négocié le golfe de Gascogne mais il faudra faire appel à un autre expert pour le bilan !
 
C’était quand même très très très long cette étape. Cela m’a rappelé ma première Solitaire, en 2008. Nous étions partis de la Rochelle et nous devions rejoindre Vigo en Espagne, mais nous n’étions jamais arrivés ! La direction de course avait dû stopper la course à Camarinas. J’en ai encore un souvenir fou. Nous avions passé 48h dans la pétole, dans un désert sans vent, tout comme ce que l’on vient de vivre. »

 

Et rejoignez-nous sur la Fanpage Nicolas Jossier

 

Mes partenaires

Mes tweets

  • Le prologue de la Lorient Horta Solo a lieu aujourd’hui sous le soleil. Une bonne mise en jambes pour Nico Jojo… fb.me/6NoYV0nKr 2 jours ago
  • J-7 avant le coup de canon de la Lorient Horta 2014, entretien avec Nico Jojo : « La course des premières ! » fb.me/361YXLLgS 3 jours ago

Follow Me on Twitter

Infos tweeter

  • Une partition parfaite ! 5 juillet 2014
    Des étapes longues et difficiles, des villes-étapes ancrées dans une forte tradition maritime, une météo variée, un plateau de coureurs homogène, des régates disputées, un final haletant... tous les ingrédients ont été présents durant un mois sur cette 45e édition de La Solitaire du Figaro - Eric Bompard cachemire. D'aucuns avouent même qu'elle fut
  • Cherbourg ou la délivrance 5 juillet 2014
    Gagner La Solitaire du Figaro - Eric Bompard Cachemire est un combat. Un combat contre soi-même, tant il faut pousser son organisme dans ses derniers retranchements. La motivation, l'envie farouche d'être le (ou la) meilleur(e), sont les moteurs indispensables pour emmener son organisme au bord de ses limites, sans les dépasser. Cet art du « connai
  • Les vainqueurs des classements CLS et Radio France 4 juillet 2014
    Corentin Douguet (Un maillot pour la vie) remporte le record CLS (attribué au bateau ayant effectué la meilleure progression entre la bouée Radio France et son classement à l'arrivée de l'étape). Yoann Richomme s'octroie la première place du classement Radio France (bateau en tête à la bouée radio France).